Pernes-Les-Fontaines

Pernes-Les-Fontaines
Pernes les fontaines, collégiale Notre Dame de Nazareth

Des fouilles ont révélé la présence de plusieurs villas gallo-romaines.

L'une d'elles était gérée par un nommé Paternus, dont le nom serait à l'origine du mot Pernes.

D'abord regroupée autour de la collégiale notre dame de Nazareth, dans la plaine fertile, la ville s'est ensuite développée dés le XIème siècle sur la colline plus défensive, rive gauche de la Nesque.

Pernes restera capitale du comtat venaissin de 968 à 1320, après Venasque et avant d'être détrôné par Carpentras.

 

 

 

Pernes-Les-Fontaines
Pernes-Les-Fontaines, les fortifications

 

 

 

Au XIIème siècle, une forteresse est érigée au coeur du village avec un robuste donjon, la tour de l'horloge.

 

Des murailles et des portes fortifiées protègent la ville pendant les périodes agitées et instable où pillages et guerres de religion menaçaient la cité. Les murailles ont aujourd'hui disparu, mais 3 portes subsistent. Le XVIIème siècle verra la construction d'hôtels particuliers, de chapelles, d'une halle.

Le XVIII sera le siècle des fontaines grâce à une source découverte à l'époque. On dénombre 41 fontaines publiques et quelque 60 fontaines privées.

C'est en 1936 que l'appellation "les-fontaines" est ajouté par la municipalité pour célébrer les 36 fontaines de l'époque.

 

A la révolution, le Comptat Venaissin est rattaché à la France par un vote qui s'est déroulé à Pernes et c'est en 1793 qu'est né le département du Vaucluse.